Logo de l'hydroscope

Le retour à la lumière d’un affluent de l’Airou

Vue d'ensemble de la vallée

Il y a 3 ans un affluent de l'Airou était purement et simplement rayé de la carte; l'objet de ce déménagement était de produire du maïs à grands coups d'intrants chimiques.

Depuis, la police de l'eau et la justice sont passées par là. L’agriculteur s'est vu contraint de remettre en l'état ce fond de vallée. Cette restauration a été assurée cet hiver par une entreprise privée. Maintenant il serait opportun de mettre en place un suivi afin d'apprécier l'évolution de ce milieu très perturbé.

Vue de l'amont vers l'aval 1

Nous ne pouvons qu'espérer que cet évènement serve d'exemple mais, dans l'idéal, notre souhait premier est que chacun d'entre nous comprenne qu'un cours d'eau, aussi petit soit-il, est source de vie; le non-respect de cette évidence se traduisant par la mise en danger de notre environnement et de nos sociétés humaines.

Vue de l'aval vers l'amont

Et puis, ce n'est certainement pas par hasard si nous sommes venus à créer cette métaphore: les petits cours d'eau font les grandes rivières.

Limite amont de la partie réhabilitée