Logo de l'hydroscope

Des sols vivants pour des rivières vivantes

1312 2008 (11) La culture intensive de céréales s'intensifie sur le bassin versant de la Sienne. Ce type d'agriculture dégrade les sols et a des conséquences sur la qualité du substrat des rivières. Cependant, des techniques de production respectueuses de la vie des sols existent. Les semis directs  
 

Libérez la voie pour le saumon du Rhin !

29092009 Le barrage de Vezins (4) Huit centrales hydroélectriques, situées en Alsace, sur la partie franco-allemande du Rhin et appartenant toutes au même groupe français, empêchent les saumons du Rhin de remonter jusqu’à leurs lieux de reproduction d’origine sur le Rhin supérieur jusqu’à Bâle en Suisse. Une large coalition d’organisations écologiques initiée par le WWF Suisse, lance un appel : Libérez la voie pour le saumon du Rhin en signant la pétition !  
 

Le principe de précaution, un frein à la croissance !

Si l’on se réfère à l’avis d’un groupe de députés, le principe de précaution est mal venu en période de crise car il a pour conséquence de réduire la compétitivité des entreprises et de freiner l’innovation et le progrès scientifique. Autrement dit, le principe de précaution s’oppose au retour de la croissance. Une proposition de loi vient d’être opposé afin d’ « ôter au principe de précaution se portée constitutionnelle. » eau potable Une question : pourquoi vouloir impérativement piller et détruire notre milieu de vie ? … Pour assurer un meilleur avenir à nos enfants ? Source de l’article : Actu-environnement  
 

Nitrates : une nouvelle condamnation… sans effet…

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a condamné aujourd'hui 13 juin la France pour manquement dans la mise en œuvre de la directive nitrates. La principale raison : la désignation incomplète des zones vulnérables à l'occasion de leur révision effectuée en 2007. L’application de la directive nitrates paraît bien difficile si l’on prend en compte les recours contre les arrêtés de délimitation déposés la FNSEA et un assouplissement des mesures du programme national en faveur de l'élevage annoncé début mars par les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie à l'occasion du salon de l'Agriculture. Le bilan intermédiaire se concrétise par une durabilité de la pollution des eaux, des sanctions pécuniaires à venir et une incapacité à imaginer une autre agriculture. Source de l’article : Actu-environnement Erosion des sols
 

L’arrêt de l’érosion de la biodiversité n’est pas pour demain

saumon de printemps mycosé La publication de la mise à jour de l’UICN (L'Union internationale pour la conservation de la nature) a réactualisé sa liste rouge : Sur les 70 294 évaluées, 20.934 espèces qui sont menacées d'extinction dont les organismes les plus anciens et les plus grands de la planète : les conifères. Avec 1.039 espèces menacées au niveau mondial présentes sur son territoire, en métropole et en outre-mer, l'UICN affirmait en juin dernier, via un communiqué, que la France "se doit de donner une nouvelle ambition forte à sa politique de préservation des espèces et des écosystèmes, à la hauteur des enjeux présents sur son territoire". Source : Actu-environnement